Une coopérative céréalière et semencière résolument dans le 21e siècle
Retour aux actualités

Actualités

Bilan de l'assemblée générale du 12 décembre 2016

14/12/2016

Cette année encore plus que d’habitude, suite à un contexte post-moisson 2016 difficile, la présentation des résultats de l’exercice clos au 30 juin 2016 apparait décalée dans le temps. C’est pourtant avec un bilan de l’exercice 2015-2016, et donc avec les résultats de la moisson 2015, que l’Assemblée Générale de la coopérative se doit de débuter.

Résultats du Pôle Amont de la coopérative : collecte, appros, services et semences
Les rendements ont été globalement au rendez-vous pour la récolte 2015, qui, toutes espèces confondues, talonne les plus hauts historiques de la coopérative en termes de volume. Cette récolte 2015 est particulièrement portée par un record en blé, dont le volume dépasse, d’un peu plus de 28 000 tonnes, celui de la campagne 2014-2015. Sur le plan qualitatif, la moisson 2015 aura été marquée par un taux de protéines décevant sur l’ensemble des productions céréalières. Avec une moyenne à 10,7%, la teneur en protéines des blés était donc bien en-dessous des résultats observés habituellement sur le bassin de production de la coopérative. En revanche, les volumes collectés en maïs sont en baisse et ne dépassent pas 98 000 tonnes. Les rendements n’ont, en effet, pas été au rendez-vous cette campagne 2015.

Résultats du Pôle Aval de la coopérative : valorisation des productions
Sur le plan de la valorisation des productions, l’exercice 2014-2015 a été marqué par une tendance baissière toute l’année. Ainsi, dès la mi-novembre, le Matif blé a perdu 50 €/t en 5 mois. Sur le plan des débouchés, dès le constat du faible taux de protéines pour le cru 2015, les équipes Valfrance se sont mobilisées pour rencontrer ses principaux clients meuniers et amidonniers. 51% de la collecte a été valorisée en alimentation animale et sur l’export, la meunerie représente 42% des débouchés pour les blés 2015.

Poursuite de son engagement dans la démarche Agri Confiance®
La coopérative Valfrance est engagée historiquement dans la démarche d’amélioration continue Agri Confiance®, qui se concrétise en culture par la contractualisation des productions sous différents contrats avec la filière, nommés Qualiblé®. A la demande de l’un de nos partenaires meuniers, la coopérative a réintégré en 2015 le GIE CRC® pour la marque « Blé de Nos Campagnes® ». Au cours de l’exercice, Valfrance a également prolongé la contractualisation pluriannuelle avec la filière blé McDonald’s France pour la fabrication des pains spéciaux, les buns. 

Valfrance structure son organisation dans le bio
Un autre fait marquant de l’exercice est la finalisation des travaux sur le silo de Vaux-le-Pénil, qui traduit la volonté de la coopérative de répondre à la fois aux attentes de ses sociétaires, de ses clients, mais aussi à celles des acteurs de son Territoire. Le silo de Vaux-le-Pénil, qui est le plus gros silo de Seine-et-Marne, présente un emplacement stratégique pour alimenter l’immense bassin de consommation qui est la région parisienne. Il est aussi situé sur une aire d’alimentation des captages, la Fosse de Melun, ce qui rend les enjeux agro environnementaux d’autant plus importants. 
La dernière phase des travaux sur ce site a permis à Valfrance de dédier une ligne au stockage des céréales biologiques, le Bio peut en effet constituer un des outils pour répondre à ces enjeux. Pendant l’exercice, Valfrance a ainsi structuré son organisation dans le bio en organisant la collecte et en lançant une gamme de semences Biologiques. Rappelons que Valfrance commercialise ses productions grâce à l’union Ucbc.  

Bilan des comptes
Pour l’ensemble de ses activités 2015-2016, la coopérative enregistre au 30 juin 2016 un chiffre d’affaires global de 243 M€, dont 156 M€ en céréales et oléoprotéagineux. Le travail mené par les équipes sur la gestion de la coopérative a permis une légère augmentation de l’EBITDA (équivalent de l’EBE retraité) et une diminution de l’endettement de la coopérative. On note particulièrement le rôle majeur de l’activité semences dans la rentabilité de la coopérative. Les bons résultats, traduits par une amélioration des ratios financiers de la coopérative, permettent d’aborder un exercice 2016-2017 qui s’annonce compliqué, avec un peu plus de sérénité. 


Retour en haut